Vous informer sur l’hépatite B

Formes, causes et symptômes de la maladie

Dernière mise à jour : 11/06/2013

L’hépatite B est une hépatite virale due à une infection par le virus de l’hépatite B (VHB) et entraînant une inflammation du foie.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le rôle du foie pour le corps humain et les effets de l'hépatite B sur cet organe vital.


Une maladie aux formes multiples

L’hépatite B est une maladie évolutive qui peut passer d’une forme aiguë à une forme chronique. De fait, environ 10 % des adultes 1, 30 à 50 % des enfants infectés entre 1 an et 4 ans et 90 % des bébés infectés par l’hépatite B avant l’âge de 1 an ne parviennent pas à éliminer le virus et développent une infection chronique.2

L’hépatite aiguë B peut durer de quelques semaines à quelques mois (moins de 6 mois). La plupart des personnes souffrant de la forme aiguë du virus guérissent complètement.
L’hépatite chronique B (quand le virus persiste au-delà de 6 mois) est plus grave. Une personne atteinte d’hépatite chronique B peut l’être à vie. 25 % des personnes souffrant de cette forme de la maladie finiront par mourir d’une maladie du foie.3

Dans de très rares cas, l’hépatite aiguë prend une forme fulminante mortelle en l’absence de greffe de foie rapide.4


Un virus extrêmement contagieux

Le virus de l’hépatite B (VHB) est 100 fois plus contagieux que le VIH5, responsable du SIDA. En conséquence, le risque de transmission est très élevé.

Il existe 4 modes de transmission du virus de l’hépatite B (VHB)6:

Lors de relations sexuelles non protégées. Il s’agit aujourd’hui du principal mode de contamination.
De la mère à l'enfant lors de l’accouchement. Malgré un dépistage obligatoire au 6ème mois de grossesse depuis 1992, on estime que 20 % des femmes enceintes échappent à ce dépistage systématique et courent le risque d’infecter le nouveau-né. En outre, plus de 90 % des bébés contaminés avant l’âge de 1 an développeront une hépatite chronique B.
Par le sang ou d’autres liquides organiques (sperme, secrétions vaginales, lait maternel...).
Dans la vie quotidienne et lors de soins médicaux. Le VHB reste virulent hors de l’organisme pendant sept jours7 et ni l’alcool, ni l’éther, ne le détruisent. La contamination peut donc intervenir dans des situations aussi bénignes que l’échange de coupe-ongles, de brosses à dents ou de rasoirs.

Les personnes présentant les risques les plus importants sont les suivantes8:

Les personnes qui ont des relations sexuelles sans protection
Les enfants nés de mères infectées
Les personnes qui partagent ou manipulent des seringues et du matériel d’injection ou de snif (cuillère, coton, paille etc.)
Les personnes qui partagent des objets personnels (brosse à dents, rasoir, coupe-ongles, boucles d’oreilles, etc.)
Les personnes qui ont recours au tatouage, au piercing, à l’acupuncture réalisés sans les règles d’hygiène nécessaires (le matériel doit être à usage unique ou stérilisé à l’autoclave)
Les professionnels de santé qui peuvent être exposés à du sang, en cas de piqûres accidentelles par des aiguilles usagées
Les personnes voyageant dans des pays présentant des taux de prévalence élevés et correspondant aux profils indiqués ci-dessus

Des symptômes souvent difficiles à percevoir

Bien qu’elle touche aujourd’hui plus de 2 milliards de personnes dans le monde9, l’hépatite chronique B est une maladie silencieuse. Il est en effet très difficile de savoir si l’on a été infecté par le virus de l’hépatite B. La grande majorité des patients mettent des années avant d’apprendre qu’ils en sont porteurs, malgré des lésions du foie déjà avérées.

Environ la moitié des personnes atteintes par le virus de l’hépatite B l’ignore.10
Seules 30% des personnes infectées présentent des signes ou symptômes de l’infection.11

C’est dire l’importance d’un dépistage précoce pour chaque personne qui pense avoir été en contact avec le virus de l’hépatite B.

Les signes de l’hépatite B se manifestent environ 3 mois après l’exposition au virus (mais ce délai peut aller de 6 semaines à 6 mois).12 Ils peuvent être anodins ou sévères. Parmi les plus fréquents13:

La fièvre
Une sensation de fatigue
La perte d’appétit
Des nausées ou douleurs abdominales
Des maux d’estomac ou des diarrhées
La perte de poids
Une jaunisse ou un ictère (jaunissement du blanc de vos yeux)
Des urines foncées
Des selles argileuses ou blanchâtres
Des douleurs articulaires ou musculaires

Certains symptômes peuvent être confondus avec ceux de la grippe, ce qui rend la maladie réellement difficile à diagnostiquer.



Références

1 Hepatitis B Foundation, Hepatitis B fast Facts. 2009. http://www.hepb.org/patients/general_information.htm. Consulté le 19/03/09
2 World Health Organization, Hepatitis B factsheet. 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
3 World Health Organization, Hepatitis B factsheet. 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
4 InVS. Infection par le virus de l’hépatite B. http://www.invs.sante.fr/surveillance/hepatite_b/donnees.htm. Consulté le 19/03/09
5 British Liver Trust. Hepatitis B. http://www.britishlivertrust.org.uk/home/the-liver/liver-diseases/hepatitis-b.aspx. Consulté le 19/03/09
6 Centers for Disease control and prevention. CDC Division of Viral Hepatitis: hepatitis B Information for the Public. September 11, 2008. http://www.cdc.gov/hepatitis/B/bFAQ.htm. Consulté le 28/04/09
7 World Health Organization, Hepatitis B factsheet n° 204. Revised August 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
8 World Health Organization, Hepatitis B factsheet n° 204. Revised August 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
9 LavanchyD. J Viral Hepatitis 2004 ; 11 :97 - 1074
10 Institut National de Veille Sanitaire(InVS), Prévalence des hépatites B et C en France en 2004. InVS, CETAF, Assurance maladie - 114p, p. 4
11 Hepatitis B Fondation. 2003 HepB Statistics http://www.hepb.org/hepb/symptoms.htm. Consulté le 13 février 2009.
12 World Health Organization, Hepatitis B factsheet. 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
13 World Health Organization, Hepatitis B factsheet. 2008. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/en/. Consulté le 19/03/09
14 British Liver Trust, Fighting Liver Disease. 2009. http://www.britishlivertrust.org.uk/content/retrieve.aspx?path=/data/5/content/4/423/docs/Hep%20B%200609_lores.pdf. Consulté le 19/03/09
15 Encyclopédie Vulgaris. Inflammation. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/inflammation-2526.html. Consulté le 26/06/2009
16 Encyclopédie Vulgaris. Fibrose. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/fibrose-1908.html. Consulté le 26/06/2009
17 Encyclopédie Vulgaris. Cirrhose. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/cirrhose-generalites-7771.html. Consulté le 26/06/2009
18 Encyclopédie Vulgaris. Cancer du foie. http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/cancer-du-foie-traitement-899.html. Consulté le 26/06/2009
19 Hepatitis B Foundation. Hepatitis B and Primary Liver Cancer. 2009. http://www.hepb.org/professionals/hepb_and_liver_cancer.htm. Consulté le 17/06/09